La gatronomie tahitienne ...
Cuisine01

La cuisine traditionnelle tahitienne exploite pleinement ce que la nature environnante veut bien nous offrir et particulièrement fruits et produits de la mer. Elle n'est pas très épicée.
Les fruits (ananas, banane, mangue, papaye, pamplemousse, litchis, pommes cannelle, mangoustans, ...) sont excellents. Surtout l'ananas de Moorea, un des meilleurs du monde.

Bien sur, le poisson est l'aliment roi, on trouve principalement du thon, de l'espadon, du mahi mahi (Dorade coryphène), du poisson perroquet et beaucoup d'autres petits poissons de lagon.
Attention toutefois, certains poissons du lagon véhiculent une maladie, la cyguatéra, il n'est donc pas conseillé de manger les poissons pêchés soi même dans les lagons.

De même qu'il est totalement interdit de tuer et de consommer de la tortue. La chasse est strictement interdite en Polynésie et sa consommation peut causer de graves maladies.

On trouve sur Tahiti et Moorea des élevages de porcs et de vaches (principalement dans la presqu'île de Tahiti).

Cuisine02

Les poissons, coquillages et crustacés se mangent crus, cuits dans un four tahitien (lit de braise recouvert de feuilles de bananiers), à l'étouffée ou grillés.

Une autre manière de déguster le poisson cru s'appelle le fafaru. Mais, les touristes supportent rarement ce plat à cause de l'odeur nauséabonde qu'il dégage. Il s'agit du suc de têtes de crevettes en décomposition dans lequel on trempe plus ou moins longtemps du poisson cru. A essayer si vous êtes curieux et gourmand.

Le cochon sauvage en ragoût et le veau rôti à la broche sont également de toutes les fêtes.
Les légumes et les fruits sont indifféremment utilisés comme accompagnements de plats ou comme dessert.
Le uru (fruit de l'arbre à pain) est le légume de base. Les polynésiens le dégustent accompagné de corned-beef (de fabrication locale).
On trouve des bananes (fruit ou légume), des patates douces, du taro, des ignames et du fafa (sorte d'épinard).
Le lait de coco et le jus de citron accommodent bon nombre de plats.

Cuisine03

Le choux et le riz sont également très utilisés.
La viande de boeuf, en provenance d'Australie ou de Nouvelle Zélande est de très bonne qualité et d'un prix raisonnable.

De nos jours, la communauté chinoise influence fortement la cuisine (chao men,soupe, ...).

Les tahitiens sont de gros mangeurs. Dans les restaurants ou snacks fréquentés régulièrement par les polynésiens (en gros, partout sauf certains restaurants d'hôtels), les portions sont copieuses et un seul plat suffira à vous rassasier.

D'une manière générale, il n'est pas conseillé de boire l'eau courante, même si sur certaines iles (Tahiti, Moorea, Bora Bora), elle est annoncée comme potable.

 
Recettes Tahitiennes

> Recette du poisson cru au lait de coco
Incontournable, le poisson cru reste Le plat tahitien par excellence.

  • Ingrédients (pour 6 personnes) :
    700 g de poisson, 6 citrons verts, 30 cl de lait coco, 1 oignon, 2 ou 3 carottes, 1 concombre, 1 tomate (facultatif), sel
  • Préparation :
    Découper le poisson (thon, bonite, poisson-perroquet) et débiter des morceaux de 5 à 6 cm de largeur sur 1 cm d'épaisseur. Rincer à l'eau de mer.
    Verser le jus de citron vert salé, rajouter oignons, carottes, concombre et remuer à la main 3 ou 4 fois.
    Verser le lait de coco et mélanger vivement.
    Servir immédiatement.
    Attention, le lait de coco, n'est pas l'eau contenu dans une noix de coco, mais le liquide obtenu en pressant à travers un linge la chair de la coco râpée.

> Frites de uru
Une variante tahitienne des frites

A l'apéritif ou en accompagnement, les frites de uru sont délicieuses.
Il est nécessaire de précuire le uru, sur la flamme, les braises ou au four.
Le peler, sortir la partie centrale et découper la chair en petits cubes ou en forme de frites.
Passer dans la friture, bien égoutter car le uru absorbe facilement l'huile. Saler et déguster.
Pour les frites, utiliser des fruits mûrs, ils n'en seront que plus sucrés et les frites meilleures.

> Pain coco (Tahiti)
Légèrement sucré et parfumé, le Faraoa coco est excellent pour le goûter ou comme brioche au petit déjeuner

  • Temps :
    1/2h ; temps de repos pour la pâte : 5h ; cuisson : 1/2h.
  • Ingrédients :
    500 g de farine, 1 cuillerée à café de sel, 20 g de levure de boulanger, 100 g de sucre, 10 cl d'eau de coco
  • Préparation :
    Dans 10 cl d'eau tiède, délayer la levure et une cuillerée à soupe de farine.
    Dans un large saladier, mélanger la farine et le sel. Creuser le centre. Ajouter la levure délayée puis le sucre en poudre et pétrir avec force et conviction.
    Petit à petit, incorporer l'eau de coco. La pâte obtenue est relativement liquide. Couvrir et laisser reposer 4 h.
    Beurrer votre moule (à cake par exemple) et remplir sur 4 cm d'épaisseur. Laisser lever 1 h.
    Faire cuire une ½ h à four moyen.
    Démouler et laisser refroidir.

> Poulet Fafa
Le poulet à la tahitienne

  • Ingrédients pour 6 personnes :
    8 à 12 cuisses de poulets, 1kg de fafa précuit ou d'épinards, 30 cl de lait coco, 1 oignon, 1 gousse d'ail, 1 tablette de bouillon, sel / poivre
  • Préparation :
    Bien laver les feuilles de fafa et ôter les côtés les plus durs. Puis faire bouillir une bonne 1/2 heure dans de l'eau citronnée.
    Dans une cocotte, faire fondre l'oignon émincé et l'ail haché. Réserver.
    Faire dorer les cuisses de poulet puis ajouter 1/4 de litre d'eau, 1 tablette de bouillon et l'ail et l'oignon. Saler, poivrer et laisser cuire 10 min.
    Ajouter le fafa et laisser mijoter.
    Arroser de lait coco, cuire encore quelques instants mais à feu très doux, le plat ne doit pas bouillir.
    Servir très chaud avec du riz ou du uru.

> Salade de papaye verte

  • Ingrédients pour 4 personnes :
    1 belle ou 2 petites papayes vertes, 1 citron vert, 1 gousse d'ail, moutarde, huile d'olives, sel /poivre
  • Préparation :
    Eplucher la papaye, l'ouvrir, la débarrasser de ses graines et de la partie filandreuse. Puis la râper. Sans perdre de temps, verser un jus de citron et bien mélanger pour ne pas que la papaye s'oxyde.
    Préparer une vinaigrette relevée ; moutarde, ail finement haché, sel, poivre, jus de citron et huile d'olive.
    Mélanger à la papaye et servir frais.
    On peut également utiliser la papaye verte dans les salades composées.

> Punch tahitien
Un bon substitut à la Hinano !

  • Ingrédients :
    1 l de jus d'oranges, 1 l de jus d'ananas, ½ bouteille de limonade, 1 gousse de vanille / cannelle, 1 bouteille de rhum blanc, 2 oranges non traitées, 2 citrons verts (dont 1 jus), sirop de sucre (facultatif)
  • Préparation :
    Dans un beau saladier, verser les jus de fruits, la limonade et le rhum.
    Fendre la gousse de vanille sur toute sa longueur et la rajouter au punch avec les tranches coupées fines d'oranges et de citrons et la cannelle.
    Goûter et si besoin ajouter du sucre liquide.
    Servir très frais.
Retour haut
Dimanche 17 Decembre - 13:03